Artisans & Ateliers

Meuble contemporain : l’histoire d’un banquier devenu ébéniste

Vous l’avez toujours rêvé. Adrien l’a fait. Il a troqué son costume cravate pour se lancer dans l’ébénisterie et la création de meuble contemporain. Rencontre avec Adrien Ancel dans son atelier parisien.
Vous aussi vous rêvez d’une carrière taillée sur-mesure ? Suivez l’exemple de ce banquier qui a osé changer de vie !

Ébénisterie et artisanat d’art, une évidence

Adrien a un parcours classique dans lequel beaucoup d’entres nous se reconnaîtront ! “Après un bac scientifique, j’ai travaillé pendant près de 10 ans dans les secteurs de la grande distribution et de la banque avant de réaliser que tout cela n’avait vraiment pas de sens.”

Tiraillé par son envie de changer de carrière et de vie, Adrien demande à faire un bilan de compétence. “J’ai pris conscience que je voulais être mon propre patron et que je m’épanouirai dans un métier manuel.” Parmi les différents métiers de l’artisanat d’art, il choisit l’ébénisterie, désormais convaincu que c’est ce qu’il a toujours voulu faire.

Photo-Geste3

Créer des meubles, un moteur au quotidien

En 2007, Adrien rejoint l’INFA et reçoit une formation de six mois en ébénisterie et de six autres en menuiserie. Ses deux CAP en poche et un stage prolongé chez les ébénistes du Faubourg-Saint-Antoine au compteur, il lance en février 2011, son atelier Estampille 52.

table-basse

“J’ai certainement passé une des plus belles années de ma vie lors de mon passage à l’INFA. Voir un projet germer de l’idée au dessin et à sa matérialisation est une véritable satisfaction. Tu sais pourquoi tu te lèves le matin. Pour moi le changement a été radical.”

Meuble contemporain et ébénisterie des temps modernes

Installé dans son atelier parisien au Viaduc des arts, Adrien aime mêler les savoirs-faire traditionnels aux nouvelles technologies. Il investit très tôt dans une machine à commande numérique pour créer des meubles uniques au design contemporain.

treteau-maxime-detail2

Tous les dessins sont faits à la main puis traduits sur ordinateur. Les découpes sont réalisées par la machine. “On gagne beaucoup de temps en usinage et une précision inégalée qui me permet de travailler sur des formes modernes.” L’assemblage et les finitions sont faits à la main pour des créations uniques !

En attendant de changer de vie, découvrez et personnalisez les créations d’Adrien sur HOPFAB.

A très vite pour de nouvelles découvertes artisanales

L’équipe Hopfab